J 052 Zabituy (Забитуй) – Oussolie-Sibirskoïe

Mardi 3 Juillet 2018

Encore un réveil plus que matinal car les orages se succèdent et à partir de 3 heures du matin je suis devant la fenêtre à regarder les éclairs et à cogiter sur ce que je vais faire.

Le lever du soleil me trouve deux heures après toujours dans l’expectative la plus complète.

Du côté de l’ouest le ciel est noir de nuages et il tombe une nouvelle averse toutes les 5 minutes.

L’électricité de l’hôtel et du Café est coupée. Pour le petit déjeuner des crêpes de la veille, c’est tout ce qu’il y a.

Je finis par me décider et je m’équipe de ma tenue de pluie.

Au moment de partir un double arc-en-ciel vient me mettre un peu de baume au cœur :

La pluie a l’air de s’arrêter mais la route est bien mouillée : la tenue sert au moins à me protéger des gerbes d’eau projetées par les camions et les voitures

Et également des gerbes de boue car, un kilomètre après le départ, un beau chantier de remise en état de la chaussée m’oblige à m’exercer au cyclo-cross

Malgré tout le temps se lève un petit peu et je range ma tenue de pluie dans les sacoches.

En milieu de matinée je croise 3 cyclistes qui viennent d’Irkoutsk

Celui qui porte des lunettes de soleil a un vélo de randonneur avec sacoches et il se rend à Krasnoïarsk (1.062 km quand même…).

Ses deux amis lui font un brin de conduite… depuis 120 km déjà, donc ils vont faire leurs 250 km dans la journée ces jeunes cyclistes !

Fin de matinée : je passe sur la Belaya

rivière qui coule juste au sud de Malta. C’est une ville qui a une seule enseigne d’hypermarché : Mammouth

Pour être tout à fait honnête, je n’ai vu aucun client sortir du Mammouth avec un caddie.

Ensuite c’est immédiatement tout de suite l’arrivée à l’hôtel de ce soir…

Il est 13h et quelques ; c’était une petite journée mais l’autre option était de continuer d’une traite jusqu’à Irkoutsk.

Le vélo a besoin d’un bon nettoyage après la séance « boue et gadoue », je vais mettre à profit cet après-midi pour le remettre à neuf.

Demain derniers coups de pédales de mon trajet Moscou-Vladivostok pour l’année 2018. Je vais profiter de quelques jours autour du Baïkal : excursions en vélo, visites, formalités du visa Mongole, coiffeur… donc je continuerai à alimenter le blog, ne partez pas !

En attendant une question pour les spécialistes du vélo : approximativement combien de tours de pédales pour ce parcours de 5.400 km ? Indications du problème : la circonférence des roues fait 2178 mm et j’utilise couramment un plateau de 32 dents et un pignon arrière de 20 dents (c’est pour vous faciliter le calcul mais ça donnera quand même un ordre de grandeur réaliste).

Bonne fin de journée et à demain !

19 réflexions sur « J 052 Zabituy (Забитуй) – Oussolie-Sibirskoïe »

  1. Irkoustk est une jolie ville, surtout le centre. Je me souviens d’un delicieux restaurant mongole. Belle route pour la fin de ce superbe parcours!

    J'aime

    1. Merci ! Pour finir cette journée était ensoleillée mais j’ai un peu stressé la nuit dernière, réveillé par les orages à répétition. Et quand ça tombe, ça tombe bien ici ! 😎

      J'aime

      1. pour les patins….en Russie il n’y a pas de saison…..
        et puis tu as tellement bien su nous mener en vélo…..pour que tu ne saches pas le faire en bateau
        ou plutôt en kayak connaissant tes talents de pêcheur…tu auras d’ailleurs l’occasion de gouter le
        célèbre poisson du lac…
        bon farniente mais….attention à l’invasion chinoise
        bises
        j-l

        J'aime

  2. Fastoche !
    Chaque fois que ton plateau fait un tour, il parcourt 32 dents. Puisqu’il y a une chaîne, le pignon arrière va parcourir 32 dents mais comme celui ci ne fait que 2à dents, la roue arrière va parcourir 32/20 =1,6 tour de roue.
    Sachant la circonférence de 2178mm cela fait un parcours de 3,48 mètres par tour de plateau.
    5400 km = 5400000 mètres / 3,48 mètres = 1 549 587 tours de plateau. A multiplier par 2 pour avoir le nombre de coups de pédale.
    Autre question ?

    J'aime

  3. encore un petit mot avant de passer au Baikal….. moi qui ne suis pas un spécialiste du pédalier…je voudrais te féliciter
    pour cet exploit…et pour bien marquer les esprits transposer ce que tu viens de faire….en Amérique du sud……
    tu viens de faire Arica—–Punta arena (5056Km) soit tout le chili en longitudinal…du Pérou..à la Patagonie
    CHAPEAU MONSIEUR MAILLARD!!!!!!!!!
    grosses bises
    le parrain

    J'aime

  4. Enhorabuena Stéphane! es un éxito que sigas manteniendo el alto nivel de entusiasmo y fuerza.
    Ya has pasado el ecuador de tu viaje y veo que sigues disfrutando tanto con los regalos y obstáculos que te vas encontrando y te ofrece el día a día.
    Siiii yo estoy completamente de acuerdo contigo en lo GENEROSOS que somos en España y por tanto no podíamos hacer « tal feo » a los anfitriones rusos, teníamos que dejarles ganar. JA,Ja,JA…….No se me hubiera ocurrido algo tan brillante. Muy Bueno!!!!.
    Bueno, agradecerte una vez más, por compartir tu viaje desde la distancia.
    Un abrazo y ánimo.
    Carmen

    J'aime

    1. 😊 ¡Muchas gracias, Carmen! Mi viaje en bicicleta a Vladivostok continuará en 2019. Por ahora voy a visitar la región del Baikal en bicicleta y luego me encuentro con Anne en Mongolia (Ulaanbaatar). Luego regresaremos en tren a Moscú visitando algunas ciudades como Novosibirsk, Omsk, Ekaterimburgo, Kazán, Nizhny Novgorod … ¡Unas cuantas historias más por venir!
      Un abrazo,
      Stéphane

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s