J 10 de Katmysh à Munayka

20 Mai 2018

J’ai dormi comme un loir dans ma chambre et c’est bien reposé que je reprends la route ce matin.

Le vent souffle très fort, heureusement dans la bonne direction pour moi.

Ça facilite bien les choses et je m’aperçois vite que j’en ai besoin aujourd’hui car je somnole comme une marmotte.

Je fais quand même un peu plus de 70 km dans la matinée (grâce au vent favorable) et je passe allègrement le panneau des 1.000 kilomètres de l’autoroute M7

Je roule en pleine campagne, propulsé par ce vent d’ouest qui amène quelques nuages.

Après la pause déjeuner je continue mon trajet sur l’autoroute au lieu de bifurquer vers des routes secondaires : je ne veux pas trop traîner avant la pluie…

Anne m’appelle pour me dire que l’hôtel que j’ai prévu ce soir n’est pas un hôtel.

Il faut donc que je trouve un autre lieu pour dormir. Avant la ville de Mendeleïevsk je m’arrête dans un café (Diligans, la Diligeance) et je leur demande s’ils sont un hôtel (en russe de cuisine). Malheureusement non.. Autre question : y-a-t-il un hôtel pas trop loin ? Oui en sortant c’est à droite. A quelle distance ? Combien de kilomètres ? Comme je n’ai pas l’air de bien comprendre la patronne sort avec moi et fait le tour de la maison. Pour me faire entrer… dans l’hôtel par la bonne porte.Comme quoi les choses sont simples dans la vie, il n’y a que la communication qui ne l’est pas toujours…A bientôt !

P.S. du coup j’ai raccourci mon étape de 12 kilomètres, mais ça n’est pas plus mal car celle de demain ne fait que 89 km donc ça va réguler un peu la longueur de ces deux étapes.

Et je ne regrette pas non plus cet arrêt un peu anticipé, car il s’est mis à pleuvoir juste après mon installation dans ma chambre.

9 réflexions sur « J 10 de Katmysh à Munayka »

  1. Tu nous fais voyager au rythme de tes coups de pédales et découvrir un pays dont on est loin de s’imaginer les merveilles. Merci pour ce partage, Stéphane, ça fait rêver !

    J'aime

  2. Premier commentaire de ma part sur ton blog, qui est magnifique. Périple formidable, le récit digne d’un Jules Verne- tes journal logs ont remplacé les vidéos de chat youtube et je t’en remercie!

    Tu n’aurais pas-par hasard- un parapluie pour faire guise de voile? Autant prendre avantage du vent de dos 😛

    Petite remarque pour le boitier de vitesses+courroie. Ce système est, en effet, impossible à réparer…parce qu’il ne se casse JAMAIS!

    J'aime

    1. Merci de ton commentaire Xang Noï, je reconnais ton attention amicale dans ta proposition de parapluie mais j’aurais peur de jouer les Mary Poppins à côté des Kamaz Russes en folie. J’avais bien pensé au « matelas boarding » tel que codifié par Jérôme, le frère de mon ami Patrick, mais je n’ai pas le matériel adéquat pour sangler mon matelas gonflable sur mon dos. Mais je peux essayer ça sur une route déserte 🤥

      J'aime

  3. Bonjour Stéphane,
    Bon courage.
    1000/9000Km! C’est déjà pas mal…
    Pourvu que le vent souffle dans le bon sens et sans pluie.
    Au fait d’après ce que je vois c’est ANNE qui te réserve tes couchages
    A cette distance c’est un exploit.
    Bonne route
    Pierre-Albert

    J'aime

    1. En fait Anne déréserve les hôtels que j’ai prévus ! Il se trouve qu’hier j’avais choisi un café (qui souvent font aussi Motel pour routiers) et en définitive Anne qui avait jeté un œil sur mon arrivée du jour m’a prévenu que j’allais arriver dans un café vraiment pourri et sans chambre…
      Donc je me suis arrêté un peu au pif dans un autre café 10 km avan qui faisait bien hôtel
      Sinon je réserve sur Booking la veille pour le lendemain… un hôtel coûte entre 800 et 2000 roubles soit entre 11 et 25€ la nuit. Tant que je trouve des hôtels sur ma route je vais choisir cette solution… la douche a l’arrivée est une obligation.
      L’autre solution déjà utilisée deux fois est Couch Surfing avec des hébergements gratuits chez des particuliers. Ou enfin Warmshowers.org qui fait la même chose que Couch Surfing mais spécialisé pour les cyclistes (du coup il y en a moins et ceux que j’ai contactés se sont désistés).

      J'aime

  4. Bonsoir Stéphane,
    Quand je te lis, j’ai l’impression que pour toi c’est  » finger in the nose  » !!!! Tu avances bien, bravo !!!! J’ai fait adhérer une dame de 57 ans qui a fait le tour du monde à vélo en 18 mois, avec son compagnon…
    C’est vrai qu’à te lire, ça donne furieusement envie ..
    Bizzzzzzzz

    J'aime

    1. Il y a quelques traversées à prévoir pour un tour du monde. L’avantage de la Sibérie c’est que tu n’as que la Volga (qui se traverse bien puisque je l’ai déjà fait 3 fois) et le Baïkal qui se contourne et se longe très facilement.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s