Journée « vacances » à Kazan

18 Mai 2018

Désolé de faire durer le plaisir mais ce soir 19 Mai je suis dans une contrée où internet existe mais de façon tellement lente que je suis incapable de télécharger une photo en moins de 10 minutes.

Donc cet article ne sera pas complété avant que je retrouve une zone mieux desservie.

En attendant voici le début de l’article…

Après l’arrivée chez Sergey, il faut décider comment utiliser mon oisiveté…

Évidemment un peu de tourisme s’impose.

Donc repérage du Kremlin de Kazan sur une carte, choix de la ligne de métro et hop ! en route.

Au passage la statue du père du Tupolev, Andreï Nikolaev

Première impression sur le métro de Kazan : de réalisation récente il est construit sur le modèle de celui de Moscou. Stations spacieuses, bien décorées.

Deuxième impression : il fait froid ! Vivement l’arrivée de la prochaine rame pour être au chaud.

Sortie sur le parvis devant le château : ça en jette quand même !

La visite (gratuite) de l’intérieur du Kremlin commence.

Mosquée imposante, cathédrale imposante (un peu moins quand même), bâtiments de l’administration du Tatarstan imposants eux aussi. Le pouvoir central du Tartastan a bien fait les choses pour montrer sa puissance.

La mosquée, construite il y a 10 ans environ, est dotée de tout le confort moderne.

Le muezzin est installé à la vue de tous les visiteurs dans une cage en verre, en train de lire un Coran et d’envoyer par une sonorisation avec un PC portable, les sourates vers les fidèles (ou non).

La salle de prière peut se visiter depuis une galerie accessible aux touristes

Après la Mosquée, la Cathédrale de l’Annonciation

(Désolé pour le cadrage de ce petit film, mais il a été fait en « caméra cachée » car il est interdit de faire des photos ou de filmer)

Et quelques vues de l’enceinte intérieure du Kremlin :

La cathédrale devant une statue dont je n’ai pas réussi à déchiffrer les noms des deux personnages…

L’avenue principale en face du Kremlin

Une belle demeure en cours de rénovation

Ou encore la Tour des Cloches de la Cathédrale de l’Epiphanie

Voilà pour cette rapide visite du vieux Kazan.

Pour la journée « repos » du lendemain, Sergey m’avait conseillé une excursion en bateau sur la Volga jusqu’à l’île de Svilajsk.

Bateau à 8H20, donc départ de chez Sergey à 7H (pour une journée de repos ça commence bien…).

Métro (je commence à m’y repérer) puis bus (là c’est plus scabreux). Je finis par prendre un taxi et je suis largement dans les temps pour prendre le bateau

Le bateau est bien rempli de touristes mais aussi de quelques passagers qui se feront déposer en route à des embarcadères parfois de fortune

La Volga est grande comme un lac…

Et on y croise des bateaux en proportion :

Après deux heures de navigation on débarque sur l’île de dimensions modestes (300 m sur 1 km). Jolies petites maisons, églises orthodoxes en bois, en pierre, en brique selon les époques de construction ou de restauration), l’île abrite un musée où est retracée l’histoire de cette île qui tient en trois thèmes :

  • Religion
  • Psychiatrie
  • Goulag

Religion car elle a abrité des monastères, des églises, des communautés religieuses très importantes.

Psychiatrie avec un hôpital où étaient internés des fous.

Goulag enfin où étaient internés d’autres fous, qui n’étaient pas d’accord avec la ligne du parti… Leur liste est longue mais encore plus longue la liste des prisonniers exécutés sur cette île par le NKVD : on m’a parlé de 100.000 morts (et enterrés) sur cette île. Donc cette belle petite île sur la Volga est ce qu’on peut appeler un charnier…

Cette région et l’île de Svilajsk en particulier, ont été le lieu d’affrontements terribles entre l’armée « blanche » et l’armée « rouge » après la révolution russe. Les habitants de Svilajsk, considérés comme « contre-révolutionnaires » avaient déjà été exécutés par dizaines par les troupes bolchéviques.

Malgré tout l’île est paisible et attire les familles…

Et c’est vrai que ça n’empêche pas de faire une bonne sieste à l’ombre…

Retour au bateau vers 16H pour une croisière où les enfants s’en donnent à coeur-joie pour m’empêcher de poursuivre l’activité décrite juste au dessus…

Arrêts aux embarcadères :

Ou parfois on plante le nez du bateau sur la rive…

Et enfin retour chez Sergey qui m’attend avec un plat préparé à partir des produits de son jardin.

Nous sacrifions à l’incontournable selfy pour garder un souvenir de ce court séjour à Kazan :

Encore merci à Sergey pour son hospitalité :

Спасибо Мужчина Сергей !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s