J 06 en route vers Kazan

15 Mai 2018

Etape de transition comme on dit pour le Tour de France…

Un dernier coup d’œil à mon hôtel de rêve où j’ai passé la nuit

Avant de suivre une route (toujours la même autoroute M7) sans grand intérêt.

A noter le passage sur un affluent de la Volga, la Soura qui précède une belle montée qui m’a laissé sur les genoux…

L’autoroute s’est transformée en route à deux voies normales, sans accotement praticable (en tout cas pour moi) et avec du macadam par-ci et par-là, de façon épisodique et très aléatoire. Autant dire que tout le monde était balloté : camions, voitures et Stéphane sur son vélo.

Donc à part vous parler des larves de scarabée qui décident de se suicider en essayant de traverser l’autoroute (à moins que ça ne soit un stratagème pour un premier envol, propulsé par le souffle d’un camion…?), mon inspiration sur le trajet d’aujourd’hui est un peu en berne.

Je vais en profiter pour vous parler de Michel Strogoff dont il avait été question à N. Novgorod.

Ce soir je vous fais le pitch (pour ceux qui n’ont pas lu Jules Verne) : le czar doit faire face à une invasion-rébellion des Tartares dans les provinces orientales de l’empire russe. Cette rebellion est fomentée en sous-main par Ivan Ogareff si je me souviens bien, méchant parmi les méchants, qui veut mettre à mal le pouvoir du tsar et se venger de l’Archiduc, frère du tsar, qui l’avait envoyé en exil en Sibérie. Le câble télégraphique étant coupé le tsar envoie son meilleur officier-coursier, le fameux Michel Strogoff, doté de toutes les qualités pour faire un héros sans peur et sans reproche. Natif d’Omsk, Michel Strogoff connaît la région comme sa poche, est dévoué corps et âme au tsar et va mener sa mission pour mettre à mal les plans machiavéliques d’Ivan Ogareff. Deux personnages secondaires viennent compléter le casting : les journalistes Alcide Jolivet (français) et Harry Blount (britannique) qui vont s’entraider et se tirer la bourre pour avoir les infos exclusives sur ce qui se passe en Sibérie.

Et donc Michel Strogoff quitte Moscou pour N. Novgorod où commence réellement son aventure puisqu’il va avoir une première fois l’occasion de croiser Ivan Ogareff au moment de prendre un bateau qui va descendre la Volga jusqu’à Kazan.

En attendant la suite des aventures de Michel Strogoff, je suis quant a moi confortablement installé à 175 km de Kazan dans la ville de Tcheboksary (Чебоксары en Russe). C’est pour l’instant la première ville où je vois un panneau indiquant une piste cyclable et des cyclistes l’empruntant pour la pratique sportive.

A suivre…

P.S. : vous avez été nombreux à me signaler que les vidéos de l’article d’hier n’étaient pas lisibles et je vous en remercie. Il s’agit d’un bug de WordPress visiblement et j’ai transféré les vidéos sur YouTube et les ai insérées à nouveau dans l’article. Et j’ai ajouté pour me faire pardonner une vidéo « selfy » qui vous montrera comment ça se passe sur la selle du vélo !

4 réflexions sur « J 06 en route vers Kazan »

  1. Stéphane,
    Tu es incroyable!
    Ménage toi , prends soin de toi!
    Bon courage sur les autoroute russes.
    Amitiés

    J'aime

  2. Je dois pédaler pour arriver à suivre tes aventures passionnantes…j’avais raté un épisode..je suis à jour
    Bravo et surtout le moral avant tout…cela a l’air de bien fonctionner
    BIZ

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s